> Retour aux articles

« Je signe ce manifeste… parce que j’ai des enfants »

Gauthier Louette, PDG de SPIE, 1er signataire du Manifeste pour Décarbonner l’Europe.

De gauche à droite : Claire Dorland-Clauzel membre du comité exécutif, Directeur des Relations Extérieures et du Développement Durable de Michelin, Jean-Marc Jancovici Président du Shift Project, Brice Lalonde Président du Business & Climate Summit

Ce mardi 21 mars 2017, aux côtés de Jean-Dominique Senard, Président du groupe Michelin, 1900 personnes – dirigeants de petites et grandes entreprises, représentants d’organisations professionnelles et personnalités du monde académiques – ont signé le Manifeste pour Décarboner l’Europe élaboré par les équipes du Shift Project. La RATP, Orange, Vinci, Engie, Areva, l’OCDE, le CNRS, l’Université Paris-Dauphine, l’EDHEC, Michelin et tant d’autres étaient présents à ce rendez-vous.

Un an après la signature de l’Accord de Paris suite à COP21, The Shift Project, think tank dont l’objectif est de favoriser la transition énergétique en Europe, a soumis aux acteurs du monde économique 9 propositions concrètes et réalistes qui permettraient d’inscrire l’Europe dans la trajectoire du 2°C d’augmentation de la température globale en 2100 prévu dans cet Accord. Pourquoi ce manifeste a-t-il suscité tant d’intérêt ?

Le secteur privé détient la clé de la décarbonation de l’Europe

Claire Dorland-Clauzel, membre du comité exécutif, Directeur des Relations Extérieures et du Développement Durable de Michelin, a pris la parole pour souligner l’importance du rôle joué par les entreprises dans la décarbonation de l’Europe : « Les acteurs non étatiques et la société civile sont au cœur du Manifeste du Shift Project signé par le groupe Michelin. Nous sommes convaincus que ce sont notamment les acteurs du secteur privé qui pourront apporter des solutions innovantes et aider ainsi l’Europe à basculer dans l’ère bas carbone. Les technologies existent, il s’agit désormais de les accompagner à travers des partenariats publics/privés innovants. »

La transition vers le bas carbone, une formidable opportunité

Chez Michelin, nous croyons, par ailleurs, que la transition énergétique est un réel vecteur de progrès pour la société et un levier d’innovation technologique pour les entreprises. Agir en faveur du développement durable c’est continuer à croître tout en évitant les effets négatifs de la croissance.

Cette conviction est d’ailleurs au cœur de notre stratégie de croissance durable : développer nos activités tout en faisant du respect de la société et de l’environnement une priorité. Cette stratégie s’appuie sur 4 leviers que nous appelons les 4 « P » :

  • des Produits toujours moins consommateurs d’énergie et qui s’inscrivent pleinement dans le cadre d’une économie circulaire
  • une Production de moins en moins dépendante des énergies fossiles,
  • un Prix du carbone expérimenté en interne depuis 2016,
  • et des Partenariats avec des acteurs qui enrichissent notre réflexion sur le futur de la mobilité.

Pour en savoir plus sur le Manifeste Pour Décarboner l’Europe : http://decarbonizeurope.org/

 

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Alors ? Qu’est ce qui a avancé à Movin’On ?

27 juin 2017

Du 13 au 15 juin dernier, il y a eu du mouvement à Montréal ! Start-ups, pouvoirs publics, grands groupes, innovateurs de tous bords, universitaires et collectivités se sont réunis pour Movin’On, le nouveau sommet international de la mobilité durable qui

Movin’on vers une économie circulaire

15 juin 2017

L’économie circulaire est un processus complexe à mettre en place mais simple à définir : c’est faire plus avec moins. Pourquoi ? Parce que la croissance économique devra, à l’avenir, prendre en compte la raréfaction de notre capital naturel et des ressources

Movin’On vers une mobilité intelligente

9 juin 2017

La mobilité intelligente, c’est-à-dire, l’intégration des nouvelles technologies et de l’intelligence artificielle dans les modes de transport, évoque des idées bien variées en fonction des interlocuteurs. Si on vous dit mobilité intelligente, vous répondez ? Les experts en robotique, informatique, cybernétique